Témoignage sur les Frères franciscains Martyrs de Periacoto (Pérou)

Write by:

En 1991, deux frères Franciscains polonais sont assassinés par les révolutionnaires communistes de Périacoto au Pérou.

La mission débute en 1988 avec l’arrivée de Zbigniew Strzałkowski, Jarosław Wysoczan ski et Michał Tomaszek.

Bien accueillis et appréciés des populations locales, leurs oeuvres portent rapidement du fruit:

• création d’une école pour catéchistes,

• visites pastorales…

• aide des populations locales et surtout des jeunes

Mais le contexte politique du Pérou est des plus dangereux à l’époque. Le terrorisme fait rage sous l’autorité du «Chemin Lumineux», groupement communiste qui menace et persécute les hommes d’église ou tout autre homme pouvant représenter un frein à la montée de la révolution.

Les frères témoignent de leur vie et évangélisent les villages alentours entraînant de nombreuses conver- sions, ainsi qu’une baisse de la haine et du nombre de révolutionnaires.

Les pères Michał et Zbigniew, le 9 août 1991, et, deux semaines plus tard, le 25 août, le père Alessandro Dordi, sont assassinés sur les rives de la rivière Santa par la milice révolutionnaire.

Le jour même de leur mort plusieurs miracles eurent lieu. Des miracles qui continuent encore aujourd’hui par l’intercession de ces saintes âmes, vaillantes et courageuses, priées pour l’arrêt des attaques terroristes mais également pour les enfants et les jeunes en difficulté.

Les missionnaires polonais ont été, à titre posthume, décorés d’« El Sol del Peru » la plus haute distinction de l’état, et ont été enterrés dans l’église de Pariacoto, selon leur dernière volonté.


0 Comments

No Comment.